Gardez le contact avec Lemieux Assurances

  • Changez pour LEMIEUX
  • On vous offre LEMIEUX
  • On protège pour LEMIEUX
  • Assurances auto, habitation, entreprise

La firme a injecté 18 M$ pour acheter d’autres bureaux

Depuis 18 mois, Lemieux assurances est abonné aux acquisitions. L’entreprise de Lévis a avalé cinq de ses concurrents pour 18 millions $ et le magasinage n’est pas terminé. 

« Dans le courtage d’assurance, les dirigeants d’entreprises sont vieillissants. Ils veulent vendre leur bureau. Il y a une consolidation épouvantable dans notre domaine d’affaires. Il y a 25 ans, il y avait 3300 bureaux de courtiers au Québec. Présentement, nous sommes entre 700 et 800 », avance au Journal le fondateur, François Lemieux. 

Ce dernier a démarré son entreprise en 1989. Aujourd’hui, elle possède notamment des antennes à Lévis, à Québec, en Beauce, à Drummondville à Trois-Rivières et à Portneuf. 

Le grand patron estime que le nombre de cabinets de courtage en assurance devrait continuer de diminuer au cours des prochaines années. Plusieurs compagnies seraient actuellement sur le marché ou à la recherche d’une relève. 

M. Lemieux ne perçoit pas d’un mauvais œil cette situation dans son domaine d’affaires. Au contraire, il affirme que cela pourrait être bénéfique pour les consommateurs. 

« S’il y a moins de cabinets, le courtier a une plus grande oreille vis-à-vis les assureurs », dit-il. «C’est plus intéressant lors de la négociation des primes par secteur», ajoute celui qui a commencé dans le monde de l’assurance à l’âge de 22 ans. Son père était aussi courtier d’assurance. 

Pour célébrer son 30e anniversaire, Lemieux assurances a poursuivi ses emplettes. 

Au cours des derniers jours, l’entreprise a signé une nouvelle entente pour acquérir une compagnie de Québec. La firme spécialisée dans le domaine de l’assurance pour le secteur commercial compte cinq travailleurs. Les employés vont déménager dans le bureau de Lemieux assurances dans la capitale. 

Le nom du cabinet ne peut toutefois pas encore été dévoilé, le dossier étant entre les mains de l’Autorité des marchés financiers. 

Opportunités d’affaires 

Quant aux projets futurs, le président note être en négociations pour réaliser d’autres acquisitions. Il a même des offres sur la table. Par ailleurs, il n’écarte pas la possibilité de prendre de l’expansion du côté de Montréal à plus long terme. 

« Je ne ferme pas la porte à une ouverture à Montréal. Lorsqu’on grossit, on va chercher de l’expertise et de la main-d’œuvre qualifiée », répond M. Lemieux. « J’ai toujours un ou deux bureaux de courtiers où je suis en négociations pour une acquisition. Parfois, c’est très long avant d’avoir une entente. À Drummondville, j’ai été 10 ans sur ce dossier », ajoute celui qui estime qui pourrait rester entre 600 et 700 bureaux à la fin 2019. 

Lemieux assurances, qui est un bureau indépendant, est une famille d’environ 100 employés. Le chiffre d’affaires de la compagnie dépasse aujourd’hui les 50 millions $.


le mercredi 17 juillet 2019