Gardez le contact avec Lemieux Assurances

  • Changez pour LEMIEUX
  • On vous offre LEMIEUX
  • On protège pour LEMIEUX
  • Assurances auto, habitation, entreprise

Une nouvelle réalité dans le domaine de l’assurance habitation touche les assurés du Québec. En effet, de nouvelles données du Bureau d’Assurance du Canada (BAC), regroupant plus de 214 assureurs de dommages privés, nous indiquent que désormais, les catastrophes naturelles telles que les inondations, le verglas et les pluies torrentielles représentent les principaux facteurs de dégâts.

De nos jours, les dommages liés à l’eau comptent pour 50 % des indemnités payées par les assureurs habitations. Ces indemnités sont passées de 150 millions en 2001 à plus de 500 millions en 2005 au Québec. Ceux-ci devancent ainsi les incendies et les vols qui représentaient traditionnellement la majorité des réclamations des assurés. De plus, selon des données recueillies entre 1970 et 1990, les indemnités versées à la suite de catastrophes naturelles se sont multipliées par 20 pour atteindre la somme faramineuse de 28 milliards au Canada.

Une augmentation des primes est donc à prévoir. Par contre, comme l’affirme M.Chardirdjan du BAC : « C’est se donner les moyens de faire face aux prochaines catastrophes et en réduire significativement la facture pour les collectivités qui seront touchées ».

Pour en connaître davantage sur le sujet, demandez à un agent de Lemieux Assurances de vous guider vers les meilleures solutions.

Voici un article très intéressant de Claude Turcotte, collaborateur au Devoir, qui fait état de cette situation et qui porte également sur les nouvelles données de l’assurance automobile. 

le vendredi 11 juin 2010